Zone de Texte: Galerie d’Art « Les Glycines »

Rien n’est plus beau que la nature !

Zone de Texte: Comment acheter une toile ?
Zone de Texte: Il n’est jamais facile de choisir une toile en exposition ou chez un artiste. En fait, très rares sont les connaisseurs et les tendances  du marché guident souvent les achats… mais attention, le snobisme est un très mauvais conseiller et les désillusions sont très fréquentes, pourquoi ?
Simplement parce que l’œuvre achetée ne correspond pas vraiment aux goûts de l’acheteur qui se sera laissé influencer par le vendeur (choses extrêmement fréquentes), et aussi, parce que les qualités techniques de l’achat sont souvent très médiocres :
- Absence de peinture en de nombreux points,
- Traits de mine de plombs qui apparaissent (ou non) et qui dénatureront les pigments dans le temps,
- Usage de pigments instables (très fréquent),
- Mélange de pigments incompatibles, non miscibles entre eux (réactions chimiques qui dénatureront les couleurs, par l’emploi de sulfures par exemple),
- Copie totale ou partielle d’une toile de Maître (délit de plagiat),
- Très fréquent, le peintre s’autocopie (l’œuvre n’est pas unique),
- Travail effectué à l’aide d’une imprimante (de plus en plus fréquent en aquarelle ou au pastel) sans en informer l’acheteurs, les pigments des encres sont instables et les prix pratiqués sont rarement justifiés,
- Certificat d’authenticité fantaisiste (qui n’apporte pas de garantie juridique réelle)
- Support de la toile de mauvaise qualité (fréquent)
- Non respect des temps de séchage (vernissage trop rapide)
- Renom surfait (fausses références… sans même parler du « baratin » de nombreux artistes et/ou du vendeur),
- Flatteries perverses des clients (très fréquentes chez les galeristes),
- Ou au contraire, imposer un choix en abaissant au maximum l’acheteur, le faisant volontiers passer pour un inculte (très fréquent dans les galeries d’art non figuratif),
- Usage de vocabulaire très choisi, voire pédant,  dénué de tout fondement (peintres ou vendeurs intellectualistes souvent issus des écoles des « beaux-arts ».

Je sais qu’en dénonçant ces pratiques, hélas trop courantes, que je ne me fais pas que des amis parmi les galeristes, les peintres tricheurs (soit les ¾ des exposants) et autres marchands qui tirent profits de ces pratiques, mais qu’importe !

Les artistes connus :

Combien de fois ai-je entendu cette expression, comme si le fait pour un artiste d’être connu était un gage de la qualité de son travail. S’il est vrai que certains peintres se sont faits connaître par la qualité de leur travail, il ne s’agit pas d’une généralité… Très souvent, cette expression constitue une sorte de miroir aux alouettes pour justifier d’une surcote et abuser l’acheteur ! Il existe d’excellents artistes totalement inconnus… et de très mauvais très connus dont les noms sont « claironnés » à tous vents : Nous en connaissons tous, il ne faut jamais craindre d’affirmer avec sincérité ce que l’on pense, ce que l’on aime ou n’aime pas, c’est sans doute ce qui fait le plus défaut dans le domaine artistique et c’est cette absence de sincérité qui constitue la principale source du snobisme !

Or il existe d’excellent artistes qui restent inconnus de leur vivant, voire des années après leur mort… jusqu’au jour où des spéculateurs fortunés remettent en vente leurs œuvres, avec l’appui des commissaires priseurs, ces derniers prélevant au passage un copieux pourcentage ! L’estimation de la valeur d’une toile par le principe mercantile de l’offre et de la demande est à dépasser si l’on veut effectuer un achat sérieux !

Certains collectionneurs fortunés se croient valorisés en gaspillant leur argent, convaincus qu’en dépensant quelques centaines de milliers d’euros ou de dollars pour l’achat d’une toile qu’ils font preuve de bon goût et de compétence en matière d’art, mais que valent réellement leurs achats ? Le snobisme est roi dans ce domaine… et l’argent facile à gagner est aussi facile à dépenser, et certains, que je laisse à chacun le soin de qualifier, sont convaincus de faire preuve de supériorité par de tels achats, ce qui est d’ailleurs souvent le cas au regard des personnes trop naïves, mais aussi et surtout de celles qui, faute de personnalité réelle, sont en fait très serviles face à l’argent !

Acheter une toile

Acheter une toile n’est pas difficile, mais il est vivement conseiller de s’entourer de quelques précautions si l’on ne veut pas gaspiller son argent. 
1 : Donner la préférence à la, ou aux, toiles qui ont votre préférence.
2 : Exiger des garanties écrites, certificat d’authenticité certifiant que votre choix porte réellement sur une création unique… et qu’elle le restera.
3 : Si l’auteur fait état de référence, vérifier ses dires par la lecture d’un dossier de presse, avec références des journaux qui les ont publiés, non par simple carte de visite !

Comme vous pouvez le constater, le certificat d’authenticité constitue un élément indispensable pour faire obstacle aux tricheries courantes. Cherchez aussi à connaître la peinture utilisée, la qualité du support (toile de lin de préférence), et prendre note de l’adresse de l’artiste constitue également une sage précaution.
Zone de Texte: Retour vers « nos exposants »
Zone de Texte: Pour nous contacter :
Galerie « Les Glycines »
49 av d’Occitanie
87620 SEREILAHAC
art@magalerie.site 
(: 05 55 36 08 41 
Ou cliquer ici.
Gif animal poisson 180711Gif monnaie carte_credit 37271Gif monnaie billets 36981Zone de Texte: Le talent véritable se reconnait à l’œil, sans être trompeté !
Zone de Texte: Ne gaspillez pas votre argent, un bon placement se fait avec intelligence !
Zone de Texte: Attention aux paniers de crabes !