Zone de Texte: De plus en plus rapide





Avez-vous remarqué que chaque année des records mondiaux sont régulièrement battus : l'homme court de plus en plus vite, saute plus haut, soulève plus de poids, etc.

C'est normal diront certains, les régimes alimentaires sont mieux calculés et le matériel est mieux adapté. C'est certainement vrai pour une part de cette progression, mais ça ne justifie pas tout.

Prenons la course à pied. Dans les années 1960-1970, parcourir cent mètres en moins de dix secondes relevait d'un « rêve impossible », le record mondial était à plus de 11 secondes !

Le 25 août 1991, cinq hommes couraient les cent mètres en moins de dix secondes, et le record mondial était établi à 9,86 secondes : le matériel n'y est pour rien et les produits pour « améliorer » les performances (dopage) ne sont plus autorisés !

De plus, les coureurs les plus rapides viennent de pays sous développés d'Afrique où les habitants ne se soucient guère de régime alimentaire si ce n'est pour survivre misérablement, bien entendu, il n'est pas question de médicament, un « luxe » qu’ils ne peuvent pas s'offrir.

Si nous prenons le cyclisme, le 29 juin 1956, le coureur français Jacques Anquetil améliorait le record du monde de l’heure de l’italien Fausto Coppi (45,848 km) en le portant à 46,149 km, ce qui était remarquable… Mais depuis, ce record n’a pas cessé d’être amélioré, c’est ainsi que le Belge Victor Campenaert a pulvérisé le record de l'heure en parcourant 55,089 km le 10 mai 2019. 
Des centaines de coureurs moyens aujourd'hui sont capables de battre le record d'Anquetil, sans se doper !

Dans tous les sports, les mêmes remarques peuvent être faites, pourquoi ?


De plus en plus grands



Un ensemble de phénomènes, faciles à expliquer, prouve que notre vie sur Terre ne peut que s'allonger au cours des siècles à venir, je vous invite à faire d'autres observations. Voyons le gigantisme.

Dans la préhistoire, la Terre a connu des périodes de gigantisme. Les fossiles et ossements des mammouths, dinosaures, brontosaures, ptéranodons et autres animaux géants nous en apportent des centaines de preuves.

Avant de vous apporter les réponses logiques et observables, regardons chez nous, dans nos familles, chez nos voisins.

Vous remarquerez que, généralement, nos enfants sont plus grands que nous. Bien sûr, il existe des exceptions, mais une chose est certaine : la taille moyenne de l'homme est de plus en plus grande, et je peux vous assurer que les médicaments n'y sont pour rien.

Allons à présent visiter un château fort, une église ancienne de village ou une vieille maison, nous nous rendrons compte que les portes sont bases, souvent autour de 1,70 mètre voire moins hautes encore, cela pour la simple raison qu'il y a quelques siècles la taille moyenne était inférieure à 1,50 mètre ! 












		Hier		 			 Aujourd’hui				  Demain


 Les hommes sont de plus en plus grands et de plus en plus rapides

La Lune et la Terre se rapprochent (en dépit des affirmations contraires des « spécialistes » de la science officielle) : l'homme sera de plus en plus grand et se déplacera de plus en plus vite.

C'est un retour vers le gigantisme prédiluvien dont la fin sera l'écrasement de la lune sur Terre… mais nous ne serons plus de ce monde pour le constater ! Je sais, la mission Apollo, (de 1961 à 1972), avec les calculs savants de ses spécialistes, mathématiciens hors pair, avec quelques milliards de dollars à l’appui, ont étudié à fond ce phénomène de déplacement de la lune et leurs résultats sont contraires aux miens et d’une précision qui n’admet aucun doute… en la supposant juste, ce qui reste à prouver !

Selon le laser qui mesure la distance terre - lune avec une précision au millionième de seconde et qui utilise des déflecteurs (cataphotes) laissés sur la surface lunaire par la mission Appolo, montre que la lune s'éloigne de 3,2 cm par an.  L'observatoire McDonald au Texas mesure la distance Terre-Lune quasiment tous les jours.. Voir la source

Selon eux, la lune, depuis des milliards d'années (étrange affirmation), la lune s'éloignerait progressivement de la Terre à la vitesse de 3,2 cm par an !

Parcourez les sites Internet, je suis le seul à prétendre le contraire ! Imaginez ce que représentent moins de 3,2 cm par an : soit 8,7 centièmes de millimètre par jour, et ce mesuré au laser sur une distance qui varie de 363 000 à 405 000 kilomètres selon la position de la lune qui poursuit une trajectoire elliptique, et la lune parcourt plus de 1,022 km à la seconde ! C’est vraiment admirable, et les journalistes adorent ce genre d’informations farfelues, comment ne pas douter d’un tel résultat ? 

Pour « Maxiscience » les données sont différentes :  La Lune s'éloigne de plus en plus de la Terre. Chaque année, la Lune s'éloigne un peu plus de la Terre. Un phénomène bien connu mais qui pourrait perturber la stabilité de notre planète et la vie qu'elle abrite. Heureusement tout ceci ne se produirait pas avant plusieurs milliards d'années, selon les spécialistes.
La Lune n'a pas toujours été aussi éloignée de la Terre. Selon les scientifiques, la distance qui la sépare de notre planète aurait même considérablement augmenté depuis sa formation il y a 4,5 milliards d'années.
En effet, la Lune résulte des débris d'une collision entre une planète de la taille de Mars et la Terre. Un événement que les scientifiques sont parvenus à simuler par ordinateur. D'après leurs résultats, à cette époque, la distance Terre-Lune avoisinait environ les 22.500 kilomètres. C'est bien inférieur aux 400.000 kilomètres qui séparent les deux astres aujourd'hui. 
Ainsi, depuis sa formation, la Lune ne cesserait de tourner et de s'éloigner de notre planète à une vitesse estimée à 3,78 centimètres par an. Un phénomène essentiellement dû, selon les spécialistes, aux marées terrestres. L'onde créée par le déplacement des eaux exercerait une force gravitationnelle sur la Lune qui accélèrerait son mouvement et entrainerait son lent éloignement.
Devant la distance actuelle qui sépare la Lune de la Terre, les 3,8 centimètres paraissent peu. Mais à terme, ce phénomène pourrait ralentir la rotation de notre planète au point de perturber sa stabilité et de ce fait, menacer la vie qu'elle abrite. "Si la rotation de la Terre ralentit, toute notre planète pourrait vaciller et cela aurait un effet dévastateur sur nos saisons", explique à la BBC le Dr Maggie Aderin-Pocock, spécialiste de l'espace. Par ailleurs, cela aurait également un impact sur la longueur des jours.
« Science et avenir » est encore plus fort que les autres : L’éloignement serait de 3,82 cm par an ! Et en plus, les jours rallongeraient de 1,8 milliseconde par siècle !
Pour «  Samizdat » les chiffres diffèrent : Tous les scientifiques reconnaissent que la Lune s'éloigne de la terre de 3 à 5,8 cm par année et que la Terre ralenti graduellement . Les marées terrestres devancent légèrement la Lune dans son orbite et produisent un torque qui accélère la Lune (voir diagramme). L'énergie perdue par la Terre est gagnée par la Lune et celle-ci s'éloigne. Le phénomène est d'ailleurs connu depuis un bon moment. Au 18e siècle on s'y est intéressé et à la fin du 19e s. George H. Darwin (le fils de Charles) en a fait une étude classique. 

À chacun d’en penser ce que bon lui semble… Mais force nous est constater qu’il suffit d’un « spécialiste » de l’observatoire texan affirme des chiffres de plus ridicules pour que tous les autres « spécialistes » et journalistes « spécialisés » eux aussi, se mettent à reprendre ses affirmations… obtenues à coup de milliards de dollars, et se mettent à broder sans même avoir conscience du ridicule de leurs chiffres et autres affirmations !

Pour ma part, je reste sur ma position et place volontiers tous ces « spécialistes » au défit de prouver que j’ai tort, je les mets également au défit d’expliquer la construction de la ville de Tiahuanaco (un ancien port situé à plus de 3800 m d’altitude), avant le cataclysme biblique, qu’ils sont aussi bien incapables d’expliquer. Il en va de même pour ce retour à un nouveau gigantisme facile à observer et donc à prouver ! Voir l’ère des deux lunes.

J’ai la triste impression qu’il s’agit là encore de simples spéculations intellectuelles : Soyons sérieux, justifier de résultats imaginaires pour obtenir davantage de crédits, mais je peux me tromper !
Zone de Texte: Qui parle de mystère ?
Zone de Texte: Pierre Brayard
Zone de Texte: Page suivante
Zone de Texte: Haut de page
Zone de Texte: Page précédente
Zone de Texte: Page suivante
Zone de Texte: Page précédente
Zone de Texte: Page suivante
Zone de Texte: Page précédente
Zone de Texte: Liste des sujets